Retour sur —

 SI LOIN SI PROCHE 


C’est dans un décor simpliste que s’est joué un spectacle traitant de la misère de familles d’immigrés forcées de partir à cause de conditions terribles. C’est à travers des chants plus orientaux les uns que les autres que le chanteur de ce petit groupe, composé de 3 personnes, sert aussi de narrateur à l’histoire pour raconter l’histoire de sa famille et de sa vie en tant qu’enfant immigré et fils de famille arabe.

Bien que le ton humoristique de l’artiste soit mis en avant, cette histoire nous apporte une compréhension de ce monde dont nous avons connaissance, mais dont nous ne savons rien de plus que ce que l’on entend aux informations. Le but de cette pièce n’était pas simplement de raconter l’histoire d’une famille qui voyage, mais bien d’expliquer ce que vivent bon nombre de familles encore aujourd’hui. Que ce soit à travers les différentes personnalités de ceux qui composent la famille en question ou à travers leurs mésaventures, le chanteur-narrateur fait passer un message qui lui est très personnel. En effet, inspirée de la vraie vie, celle de l’artiste en l'occurrence, cette histoire ne sort pas de l’imagination d’un homme mais bien de son vécu. C’est en sachant cela que le spectateur va être attentif à tous les détails qu’apporte le chanteur, allant du mariage forcé à la voiture en panne en passant par les coups de la mère sur ses nombreux enfants. Tout est dit, pas de filtre, c’est en cela que l’histoire paraît et est beaucoup plus authentique. Malgré que ce soit une réalité et que les faits peuvent sembler horribles et impensables, il n’en est pas pour autant gênant de rire. Ici, l’artiste a réussi un coup de poker en mélangeant une histoire plus que vrai et cruelle avec une intonation humoristique. Le public peut enfin se lâcher, pas de tabous dans la salle, et tout cela passe par la propre bonne humeur du narrateur qui rigole lui-même de ses malheurs passés. Quand bien même son enfance n’est pas été très joyeuse, il raconte son histoire de façon légère et en gardant que le positif. Il est maintenant ici car il est passé par là. C’est une vraie leçon de vie qui met en avant qu’on trouvera toujours plus malheureux que nous, qu’il n’est pas utile de se plaindre car un jour ça ira mieux, mais c’est toujours bien de parler à quelqu’un pour se libérer. C’est d’ailleurs ce qu’il fait durant tout le spectacle.

Clarisse Forestier — Club Les Crieurs — Octobre 2019