LE THÉÂTRE DES 2 POINTS

À l’heure des discours de repli et de fermeture que l’on voit (re)fleurir en Europe et au-delà, face à l’afflux de réfugiés et face au désespoir social, la culture a plus que jamais vocation à faire tomber les frontières des peurs, celles de la xénophobie et des nationalismes.

Le Théâtre des 2 Points, accompagné par de nouvelles générations d’artistes (ceux qui chahutent la bien-pensance) aux regards sensibles et singuliers, poursuit son projet artistique ouvert sur le monde et au croisement des générations : un projet aux voix multiples, favorisant les échanges et les circulations des œuvres et des publics. Avec poésie, lucidité et souvent avec humour, les artistes nous éclairent sur la complexité de notre monde et de nos existences.

Au travers d’une programmation pluri et transdisciplinaire que nous espérons vivifiante et exigeante, nous vous proposons un panorama coloré ouvert sur les écritures d’aujourd’hui, témoins des questionnements ou espérances qui sont les nôtres et ceux de notre jeunesse. Nous vous invitons à déplacer le regard, à éveiller votre sens critique, à éclairer et sublimer le réel.

Fidèles à nos engagements, nous continuerons à maintenir notre projet en porosité avec son environnement, en dialogue constant avec le territoire de proximité. La présence d’artistes dans et hors les murs se pense en diffusion, en création, autour d’envies, de rencontres, d’ateliers du spectateur, de projets participatifs…

Entrons ensemble dans cette nouvelle saison, réuni.e.s par ce désir d’art, d’humanité, de dialogue, de rencontres. Continuons à faire exister ces possibles et rêver plus loin.

C’est avec impatience que toute l’équipe du Théâtre des 2 Points se tient prête à vous accueillir...

ENTREZ !

Excellente saison à tous !

J’aime le théâtre parce qu’il est un lieu de possibles. De prise de parole. De réflexion. Parce qu’il peut être un lieu de révolte, de catharsis, de débat de société. Voilà ce que je trouve essentiel de transmettre à quelqu’un qui vient au théâtre ou qui en lit pour la première fois…

Sarah Berthiaume, autrice d’Antioche

Bruno HOULÈS directeur

Michel GENESTOUX président